Longue de 20km et large de 9km, Belle-Ile-en-Mer est la plus grande des îles françaises de l’Atlantique. Elle est à 15km au large de Quiberon et du Golfe du Morbihan, en Bretagne sud.

On atteint Belle-Ile par bateau avec la Compagnie Océane après 45 minutes de traversée.

Tout le charme de Belle-Ile en Mer réside dans ses différences. C’est une île de contrastes où vous trouvez à la fois des plages de sable blanc, des falaises vertigineuses, des vallons verdoyants et une infinie variété de fleurs et d’oiseaux.

Son relief est particulièrement accidenté et il faut au moins deux jours pour la découvrir à vélo; quant aux randonneurs, c’est au minimum quatre journées qui leur seront nécessaires pour en faire le tour à pied sur ses 100km de sentiers côtiers.

Quatre communes, quatre visages

Deux ports vous accueillent, Le Palais, pittoresque avec ses rues étroites, « capitale de l’île » où accostent en toute saison les bateaux en provenance du continent. Il est dominé par une majestueuse Citadelle.

Sauzon, petit port de pêche et de plaisance, coloré et charmant est relié par bateau au continent de Pâques à septembre.

Locmaria, à l’Est, ourlée de plages dorées propices à la baignade et aux activités nautiques, possède la plus ancienne église de l’ile surmontée d’un clocher en poivrière.

Bangor, enfin, au Sud de l’île, la plus rurale, abrite des paysages uniques telles les Aiguilles de Port Coton tant de fois peintes par Claude Monet.

Un climat privilégié

L’océan se déchaîne parfois pour nous rappeler que la mer est partout présente et que vous êtes bien en Bretagne. Mais ces excès de colère sont rares et vite oubliés.

Ici le climat est particulièrement ensoleillé et la température clémente avec des minima équivalents à ceux de Marseille.

Le Gulf Stream baigne ses nombreuses plages et rend la baignade agréable et vivifiante.

Ces conditions climatiques privilégiées ont modelé le paysage et influencé la végétation : le plateau central est relativement dépouillé tandis que les nombreux vallons abritent une flore abondante et variée composée entre autres de figuiers, mimosas, lauriers roses ou camélias.

Deux types de côtes distincts

Face au continent, la côte « en-dedans » particulièrement vallonnée et longée par une route côtière vous fait découvrir de grandes plages de sable fin, fortifiées par Napoléon III.

A l’opposé, la côte sauvage tournée vers le grand large est rocheuse et abrupte. La mer s’y brise avec fracas sur de hautes falaises de schiste entrecoupées de petites criques accueillantes.

Une île de tous temps convoitée

Connue à l’époque romaine sous le nom de VINDILIS, l’histoire de l’île commence réellement avec l’arrivée des Bretons et prend le nom de GUEDEL ou GUERVEUR.

Très convoitée, elle subit les attaques des hollandais et des anglais qui l’occuperont durant deux ans. Vauban renforce ses fortifications en érigeant la Citadelle telle qu’elle est de nos jours.

En 1765, elle accueille 78 familles Acadiennes déportées de l’actuel Canada.

Puis ce seront des peintres, tels Monet, Russel, le Poète Saint Amant, la tragédienne Sarah Bernhardt ou encore Arletty qui y séjourneront.

L’histoire de Belle-Ile en Mer est retracée au Musée Historique de la Citadelle.

Une île vivante

Belle-Ile en Mer c’est de nos jours 4600 habitants qui y vivent toute l’année. On y trouve tous les commerces nécessaires à la vie quotidienne, des médecins, des dentistes et un hôpital pour les urgences.

Toute l’année, vous pouvez pratiquer des activités sportives comme le tennis, le golf, l’équitation, découvrir l’histoire passionnante de l’île au musée de la Citadelle Vauban ou vous ressourcer au centre de thalassothérapie. Vous pouvez également déguster crêpes, crustacés et poissons, agneau de Belle Ile dans de petits restaurants accueillants.

Dès le printemps toutes les activités nautiques renaissent : kayak de mer, optimists, catamarans, planche à voile et plongée sous-marine.

En repartant vous aurez peut-être l’impression que le temps vous a manqué pour bien vous imprégner de ce petit morceau de rocher, isolé en pleine mer.

Alors il vous faudra revenir, plus longtemps, plus souvent, vous ressentez déjà le charme ensorcelant de Belle-Ile en Mer.


Horaire des marées

Webcam